Warsaw 11.1 ºC
Nous contacter
Cracovie - ville magique

L'ancienne capitale de la Pologne et le siège des rois polonais, Cracovie, fondée par le mythique Krak, est l'une des plus anciennes villes du pays. Etablie sur la Vistule (Wisla), elle est la capitale de la région de Małopolska. Cracovie est un véritable joyau du patrimoine culturel national qui attire une foule de touristes du monde entier…

Cracovie - la ville royale

Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1978, ville de légendes et de monuments inestimables, Cracovie est aussi une ville qui sait faire la fête et enchante au premier regard.

C’est une ville qui se visite facilement. Pour la découvrir on peut utiliser des applications pour téléphones portables ou un système de signalisation plus traditionnel: les cartes et les pancartes fléchées vers les sites les plus importants situés au centre historique. Arrivant à Cracovie par le train, on rejoint la Vieille Ville à pied en seulement un quart d'heure. C’est par là que commence la découverte de la ville, incontournable.

Voyage dans le temps

Ce voyage commence du côté de la Barbacane. En passant par la porte Saint-Florian on se retrouve dans la partie la plus ancienne de Cracovie qui fut épargnée par les destructions de la Seconde Guerre mondiale. Ici chaque bâtiment dégage l’élégance d’un style et raconte sa propre histoire. Sur la place du marché Rynek on tombe sur les célèbres fleuristes de Cracovie ; avant même de les apercevoir, en entend le bruit des chevaux qui tirent les fameuses calèches bariolées. Des pigeons survolent la basilique Sainte-Marie et la Halle aux Draps, où le commerce continue de prospérer comme il l'a fait depuis plusieurs siècles. Bâtie à la fin du XIVe s. reconstruite et remaniée plusieurs fois elle est vouée au commerce touristique. C’est là où on peut s’offrir des souvenirs incontournables tels que les bijoux en ambre et en argent, des objets d'artisanat polonais ou des miniatures des crèches de Cracovie ou encore les costumes régionaux et autres souvenirs. Le bâtiment abrite aussi deux musées. Au premier étage de la Halle aux Draps se trouve la Galerie d'Art polonais du 19e siècle, où on découvre les maîtres de la peinture polonaise de l’époque des Lumières à la fin du XIXe s. : entre autres la célèbre « Extase » de Wladyslaw Podkowiński, représentant une femme nue au cou d’un cheval et des tableaux de Jan Matejko, Piotr Michalowski, Józef Chełmoński et Henryk Siemiradzki.

Le sous-sol de la Halle au Draps cache le Musée Rynek Souterrain. Un sentier touristique et interactif, sur « Les Traces de l’identité européenne de Cracovie » est le fruit des recherches archéologiques menées sous la place du Marché de 2005 à 2007. L'hologramme tourbillonnant de la basilique Sainte-Marie, en face de la Halle aux Draps, vous invite à visiter ce temple avec l'autel principal-polyptique de cinq panneaux aux sculptures exécutées en bois de tilleul, œuvre de Veit Stoss. On dit que les deux tours dissymétriques (81m et 69m) de la basilique sont le résultat de la querelle mortelle entre deux frères architectes rivaux ; l’assassinat de l’un par l’autre a mis fin à leur élévation.

Le restaurant Wierzynek avec 650 ans de tradition et l'emblématique Piwnica pod Baranami, un lieu culte, sont deux restaurants à ne pas manquer, parmi tant d’autres qui avec les cafés terrasses et clubs restent ouverts en saison estivale jusqu'à tard dans la nuit. La place du Marché est traversée par deux itinéraires : le sentier de Stanislaw Wyspianski, principal animateur du mouvement artistique Jeune Pologne et La Voie Royale, le trajet emprunté par le roi et sa cour pour rejoindre le château du Wawel, le siège des souverains polonais et sa nécropole ainsi qu’au Panthéon National de Skałka, où reposent : Jan Długosz, Stanisław Wyspiański et Czesław Miłosz.

Kazimierz

Le quartier de Kazimierz, qui jouxte la vieille ville, avait été - du XIVe eu XIXe siècle une ville indépendante, habitée par les Juifs, avant de se transformer en un véritable quartier de culture juive. Pour les habitants et les touristes, Kazimierz, c’est avant tout un salon avec ses clubs, ses pubs et ses restaurants dont certains proposent des plats traditionnels casher. La Route des monuments juifs traverse le quartier.
Ceux qui s'intéressent à l’histoire juive pendant la Seconde Guerre mondiale devraient également visiter Plac Bohaterów Getta, un fragment du mur du ghetto sur la rue Lwowska au numéro 29 et l'exposition au Musée Schindler de Zabłocie.

Une architecture intéressante

Le bâtiment MOCAK – Musée d’Art contemporain de Cracovie, considéré comme une perle de l'architecture moderne, est construit en béton et verre ; il se trouve sur le site de l’ancienne usine Emalia d’Oskar Schindler. Le Musée a l’ambition de faire connaître l’art contemporain. Il se trouve sur le sentier technologique de Cracovie avec le Centre du verre et de la céramique, également situé à Zabłocie. S’il vous reste du temps dans ce quartier visitez aussi les caves à vin.

Un autre exemple de l’architecture moderne à Cracovie se trouve sur les rives de la Vistule, dans l’ancienne centrale électrique, au-dessus de laquelle s'élève un cadre en acier et en béton. C’est une illustration architecturale de l’idée d’emballage créée par Tadeusz Kantor, un « artiste total », fondateur à Cracovie du théâtre Cricot 2. Le bâtiment abrite le centre de documentation sur Tadeusz Kantor Cricoteka. Cette institution se trouve dans le quartier de Podgórze, connu également pour ses adresses gastronomiques concentrées dans la rue Nadwislanska (en particulier la très populaire Drukarnia).

A voir aussi le magnifique Jardin des Arts de Małopolska, dans un style moderne, avec sa façade en bois et verre, qui dans sa programmation combine le son, le théâtre, l'installation et l'art multimédia. Il s'agit là également de l'espace expérimental du théâtre Juliusz Słowacki, une institution fondée il y a plus d'un siècle et la deuxième plus ancienne de Cracovie après le théâtre national Stary Helena Modrzejewska.

À son tour, le Musée de Armia Krajowa (« Armée de l'intérieur », AK était le plus important mouvement de résistance en Pologne sous l'occupation allemande en 1939-1945) a été installé dans les murs restaurés du XIXe siècle d'un ancien bâtiment auxiliaire de la forteresse de Cracovie, aujourd'hui couvert de verre blindé. La collection unique de souvenirs et d'effets personnels donnés directement par des vétérans est remarquable.

Cet itinéraire d’architecture de Cracovie ne serait complet sans Nowa Huta, cette ville nouvelle, décidée par décret de Staline pour servir de modèle urbain communiste, initiée en 1949 dans la banlieue est de Cracovie. Cette ville socialiste apparaît dans le film d'Andrzej Wajda « L'Homme de marbre ». Parmi de longues unités d’habitation mornes et grises se trouve, inattendue, l’église de la Sainte-Vierge-Reine-de-Pologne « l’Arche ». Symbole de la résistance au pouvoir communiste, cette église futuriste a été construite dans les années 1070. Insolite aussi pour sa forme de bateau. À l'intérieur, la figure évocatrice du Christ ressuscité, qui semble presque s'envoler vers le ciel depuis la croix suspendue au-dessus de l'autel, a été sculptée par un artiste contemporain, le professeur Bronisław Chromy.

Quelques suggestions en plus

Avant de quitter Nowa Huta, arrêtez-vous un instant devant le centre culturel Nowa Huta, le théâtre Ludowy, le monastère cistercien de Mogiła et les prairies Nowa Huta (Łąki Nowohuckie ). Ces lieux méritent d’être visités. Ce dernier en particulier, car c’est un espace protégé attractif avec des parcours pédagogiques. C'est aussi là que vous trouverez le manoir de Jan Matejko, avec un porche original conçu par l'artiste lui-même, ainsi que ses souvenirs et ceux du réformateur constitutionnel et pédagogue Hugo Kołłątaj.

La collection des Princes Czartoryski, qui comprend des peintures de Léonard de Vinci : La Dame à l’hermine et de Rembrandt : Le Paysage avec le bon Samaritain, est le plus grand trésor de Cracovie.

Les crèches de Cracovie sont uniques. Ce sont des constructions à plusieurs niveaux reflétant les plus beaux monuments de Cracovie. La plus grande collection se trouve au Musée de Cracovie. Ces crèches sont inscrites sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

Les amateurs de voyages aériens apprécieront le musée de l'aviation polonaise situé dans les bâtiments de l'ancien aéroport de Rakowice-Czyżyny. Les scientifiques en herbe trouveront des expériences spectaculaires présentées au Jardin des Expériences de Stanisław Lem. Les clubbers, quant à eux, seront chaleureusement accueillis dans l'ancien complexe industriel de Dolne Młyny.

Les amateurs de bonne cuisine et de gastronomie seront comblés par des événements culinaires cycliques: Krakowskie Zapusty et Obwarzanek Festival. En 2019, l'Académie européenne de la gastronomie a nommé Cracovie « Capitale européenne de la gastronomie ». Une douzaine de restaurants proposent dans leurs cartes des plats préparés avec les produits régionaux.

La ville propose de nombreux itinéraires touristiques (y compris à vélo): la Route universitaire, menant à travers 17 universités municipales avec en premier lieu l'Université Jagellonne vieille de 650 ans, et Sur les pas de Jean-Paul II avec entre autres la célèbre fenêtre du Palais de l'Archevêché, au numéro 3 de la rue Franciszkańska, lieu des rendez-vous du Pape avec les fidèles lors de ses visites dans sa patrie.

En savoir plus sur le portail touristique de Cracovie :

A lire aussi

Malopolska - la Petite PologneWawel - Château royal de Cracovie Château du Wawel à CracovieWieliczka - la ville de sel souterraine« La Dame à l'hermine » de Léonard de Vinci au Musée National de CracovieCracovie désigné Capitale Européenne de la Gastronomie 2019 !

PRÉPAREZ VOTRE SÉJOUR

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Office National Polonais de Tourisme
10 rue Saint-Augustin
75002 Paris
tél.: 01 42 44 19 00