Warsaw 30 ºC
Nous contacter

La route des Mennonites – chemin pédestre et piste cyclable.

Foto's: pomorskie.travel

Les Mennonites en Pologne.

L’histoire particulière  des Mennonites néerlandais, qui au 16-ième siècle ont trouvé une seconde patrie en Pologne et y séjournèrent durant quatre siècles, mérite d’être racontées. Car les colons néerlandais ont laissé maintes traces, qui méritent notre attention, ainsi que des témoignages indélébiles dans le paysage polonais. Les traces de la présence des mennonites sont surtout visibles dans le delta de la Vistule (Poméranie), la Mazovie ainsi que la Grande-Pologne.

Qui étaient les Mennonites ?

Dans l’enseignement promulgué par Menno Simons, le pacifisme occupait une place prépondérante, ainsi que l’interdiction de faire la guerre. Pour résister à la tentation, il était interdit aux mennonites d’occuper une fonction publique. Un des préceptes de la foi mennonite était le rejet du baptême d’enfants, préférant le baptême d’adultes. Ils rejetaient aussi  la prêtrise et s’organisèrent en communautés (congrégations) tout en suivant des règles évangéliques très strictes.

La persécution de plus en plus pressante des Mennonites aux Pays-Bas après 1555, a amené ces derniers à émigrer vers d’autres pays en Europe. La Pologne faisait à cette époque partie des pays les plus tolérants. Elle accueillit en son temps les colons néerlandais à bras ouverts, leur garantissant une totale liberté de culte.

Une des raisons de cet accueil était une raison économique. Au 16-ième siècle le prix et la demande de grains en provenance de Pologne étaient sans cesse croissants. Afin d’encore augmenter les prix, il était indispensable d’intensifier la production. Réguler le cours des rivières s’avérait nécessaire, la Vistule sortant fréquemment de son lit. Les immigrés néerlandais ayant une grande expérience en matière de gestion de terrain en bordure de mer, étaient plus que les bienvenus pour  le développement  du delta de la Vistule.

Les Mennonites à Zulawy (delta de la Vistule).

Les conditions d’hébergement pour les Mennonites étaient favorables. Une économie florissante et la force de travail des colons ont été à la base de leur richesse. Ils étaient très honnêtes et économes. On raconte qu’on pouvait laisser sa bourse pendre à un arbre à Zulawy et la retrouver une semaine après intact. On les appelait Oleders, d’après le mot Oleder, ce qui signifie Néerlandais en Polonais.

La région fut complètement drainée et connut un important essor économique. Les Mennonites étaient de grands travailleurs et ont fait preuve d’une grande expérience pour assécher les marais. Le paysage actuel du delta de la Vistule avec ses canaux, ses remparts et ses polders est parsemé de fermes, maisons et moulins à vent. Vers la fin du 18-ième siè

cle une grande partie des terres à Zulawy leur appartenaient. Les systèmes d’irrigation construits en son temps sont toujours opérationnels.

Les Mennonites appréciaient la bonne cuisine, à base de viande, fromage, fromage blanc et biscuits. Ils récoltaient le blé et élevaient des vaches à lait, mais aussi des c

hevaux. En moyenne, une ferme possédait de 5 à 15 vaches. Le lait était transformé en fromages traditionnels néerlandais, comme le Gouda. Ils faisaient aussi du beurre et du fromage blanc, qui étaient vendus au marché de Gdansk et dans les environs. Mais à part leur occupation traditionnelle d’entretien des rivières, des digues et des étangs, ils plantèrent bon nombre de peupliers et saules, comme aux Pays-Bas. Ils tissaient des paniers qui étaient vendus sur les marchés. Ils avaient des pommiers, pruniers et poiriers. Les femmes mennonites étaient connues pour leur délicieuse confiture de prunes.

Il y a deux épisodes dans l’histoire des Mennonites à Zulawy, qui les ont contraints de déménager. La première, lorsqu’au 18-ième siècle, le roi de Prusse les obligea de s’inscrire à l’armée. Beaucoup de familles mennonites ont alors fait le choix de rejoindre la … Russie des tsars. La Tsar Catherine leur offrait de bonnes conditions d’accueil. Du moins au début.

Finalement, c’est la Deuxième Guerre mondiale qui mit fin à la présence des Mennonites à Zulawy et en Pologne. Beaucoup de colons  Allemands vivaient à Zulawy. Les Mennonites parlant une langue comparable à l’allemand ont été répertoriés comme Allemands et, contrairement à leurs voisins polonais, ils n’ont pas subi la répression. Ceci a eu des conséquences à la fin de la guerre en 1945. Les Mennonites ont eu le même sort que les Allemands déplacés.

La route des Mennonites – chemin pédestre et piste cyclable.

Longueur du tracé : 172 km

Marquage : route noire

Une des routes culturelles les plus intéressantes dans les provinces de Poméranie et Warmie-Mazurie.

En chemin, vous apercevrez dans quasiment chaque village une maison en forme d’une arche, une église gothique, des maisons en bois, un appareil d’ingénierie hydraulique et à certains endroits même un moulin à vent. Ici, le temps s’est arrêté il y a longtemps. Ajoutez à cela un paysage inhabituel, un horizon dégagé, des rangées de peupliers le long de canaux et la route des Mennonites vous laissera un souvenir inoubliable !

Le terrain plat est idéal pour parcourir de longues distances, même si le vent est parfois gênant. Vu la longueur de la route, celle-ci doit idéalement être parcourue en deux voire trois étapes. Nous vous conseillons  de choisir la bande côtière comme lieu de logement  où vous trouverez  des fermes  pratiquant  l’agrotourisme ou alors à Malbork. Il existe aussi un accueil spécial pour touristes à Nowy Staw. On trouve de nombreuses fermes pratiquant l’agrotourisme sur cette route.

A cause du vent dominant en Poméranie, on conseille  de faire le parcours dans la direction de Gdansk vers Elblag. Vous pouvez interrompre votre cheminement à Tczew ou Malbork (bonne liaison de trains vers Gdansk).

Le Delta de la Wisla

Le premier tronçon, de Gdansk en direction de Kiezmarkbrug, fait 35 km. Ce trajet s’intitule « Vers les Mennonites », car à Zulawy Gdanskie on trouve encore peu de traces des Mennonites.

La deuxième partie, le plus long tronçon, fait presque 100 km, et serpente à travers Zulawy Wielkie (Malbork) et est du point de vue culturel le plus intéressant. Il est impossible de ne pas visiter la capitale de Zulawy – Nowy Dwor Gdanski – où le parc historique de Zulawy possède  une grande collection d’objets ayant appartenu aux Mennonites. On y organise souvent des expositions temporaires. La route s’achève en traversant la région de Malbork, où on compte de nombreux cimetières mennonites.

La dernière partie, d’une longueur de 35 km, traverse Zulawy Elblaskie moins connue, une région très plate. On visitera les églises mennonites à Rozgart, le lac, les cimetières mennonites à Markusy, on suivra les chemins de randonnée vers Elblag et on passera par le lac Druzno, un paradis ornithologique unique en Pologne. Le tracé se termine à Elblag.

La plus grande partie du trajet est asphaltée.

La route des Mennonites – chemin pédestre et piste cyclable.

Plus d’informations sur les Mennonites via pomorskie.travel

Route sur la carte 

QR Mennoniten.jpg

Plus d'articles

Poméranie - (Pomorze)Warmie et Mazurie, la région des mille lacs (Warmińsko-Mazurski)Gdansk - la perle de la BaltiqueChâteau de l’ordre Teutonique de Malbork

 

Nos ambassadeurs

Je souhaite recevoir la newsletter