1 EUR = 4.26 PLN

Pour plus d'un million d'orthodoxes en Pologne, Grabarka est ce que Czestochowa est pour les catholiques polonais, soit un haut lieu du culte orthodoxe et un site de pèlerinages. 

Il n'y a pas si longtemps, une église en bois datant du XIXème siècle s'élevait sur le Mont des pèlerins (elle a été la proie des flammes en été 1990). Actuellement est édifiée au même emplacement une église, cette fois en maçonnerie. Le sommet du mont est couvert des milliers de croix apportées ici par les pèlerins. Non loin de là, se trouve une petite église orthodoxe et l'unique couvent orthodoxe féminin en Pologne, dans lequel vivent une quinzaine de moniales. Grabarka se trouve dans la région de Podlachie.

Des données du XVIIIe siècle signalent qu'à l'époque médiévale une grave épidémie de choléra décima des milliers de personnes. Suite à un rêve prémonitoire, un certain vieillard inspiré prit une croix sur son dos et gagna le mont, entraînant avec lui un groupe de personnes. Tous priaient et buvaient l'eau d'une source qui coulait à proximité et, bien que venus du centre même de l'épidémie, tous survécurent. Les croix apportées restèrent sur le mont comme croix votives et l'endroit reconnu comme sacré. A la fin du siècle dernier, une église orthodoxe y fut élevée, ensuite un petit monastère et l'on continua d'attribuer à l'eau de la source des valeurs curatives. Les pèlerins sont convaincus que la croix apportée ici et fichée en terre, aura le pouvoir de réaliser leurs voeux, leur prière. Ils viennent particulièrement nombreux le 19 août (le 6 août d'après le calendrier Julien) pour célébrer la Transfiguration du Seigneur (Spas). Alors, devant des milliers de fidèles, l'office est célébré par les plus hauts dignitaires de l'Eglise autocéphale orthodoxe.

Les célébrations commencent la veille de la fête - soit le 18 août - par des ablutions rituelles dans la source qui coule sur le Mont des Pèlerins. Le soir, le bois de sapins qui recouvre la hauteur, se peuple de la foule des pèlerins qui, une fois bénies les croix qu'ils ont apporté avec eux, vont les ficher en terre sur le sommet. Les cérémonies religieuses commencent le soir elles aussi, puis, toute la nuit, il y a vigile à l'intention des trépassés. A minuit, dans le cimetière attenant au monastère, les cloches appellent à l'office orthodoxe funèbre ("panichida"). Dans la nuit éclairée par les milliers de cierges brûlant dans l'église et entre les croix des pèlerins, s'élève le chant puissant des choeurs orthodoxes. 


Fêtes: La principale, le 18 et 19 VIII (Spas) de Notre-Dame de la Consolation (6 XI) et la Saint Jourdain (19 I) 

Planifiez votre voyage

Planifier un voyage
Combien de personnes?
1
Pour combien de temps?
2 jours

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Organisation Polonaise de Tourisme à Bruxelles
Av. de la Renaissance 20 bte 25
1000 Bruxelles

Ouvert au public du mardi au jeudi, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00