Warsaw 17.2 ºC
Nous contacter
Festival Misteria Paschalia 2024 à Cracovie

Cracovie, ancienne capitale de la Pologne, ville inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1978, Ville européenne de la culture en 2000, accueille, du 25 mars au 1 avril 2024, pour sa 21ème édition Le Festival Misteria Paschalia.  Vincent Dumestre au poste de directeur artistique du Festival propose 36 événements dont 19 concerts, dans 9 lieux patrimoniaux de Cracovie comme le Château de Wawel, Le Musée Czartoryski, la Vieille Synagogue ou encore la Basilique Sainte-Marie ou la Mine de sel Wileliczka.

Découvrez Cracovie et le Festival vu par son nouveau directeur artistique Vincent Dumestre :

Cracovie ! Cette ville m’enchante depuis presque vingt ans que je la connais, que j’en traverse les quartiers, que j’en découvre à chaque fois l’extravagance baroque lors des concerts que j’ai pu y donner, autant que le dépouillement silencieux des lieux sacrés que j’ai eu la joie de visiter. Depuis ma première venue en 2007, je suis saisi par la richesse infinie de ce patrimoine historique : ses palais et château, ses églises, plus nombreuses qu’à Paris, ses théâtres – le Théâtre Slowacki ! – où se sont produits les plus grands, ses sites les plus inouïs – Wieliczka : y a-t-il dans le monde un autre édifice sacré pouvant rivaliser avec cette église, construite 300 mètres sous terre et intégralement sculptée dans le sel ?

Mais Cracovie est aussi une des villes où la tradition de la fête de Pâques est profondément intense et suivie, où Misteria Paschalia, le plus grand Festival d’Europe centrale et orientale, enchante le public depuis vingt ans avec les meilleures formations baroques, autour du répertoire sacré. En me confiant sa direction artistique pour ses 20 ans en 2024, il m’offre la plus belle occasion de partager deux convictions profondes : d’une part, notre répertoire baroque se comprend mieux, donc s’apprécie mieux, quand il résonne avec les lieux et les œuvres qui l’ont vu naître. Patrimoine matériel, patrimoine immatériel se nourrissent l’un l’autre, et rien n’est plus profondément indivisible que l’ouïe et le regard de nos spectateurs ! D’autre part, la musique se partage plus intensément quand les artistes offrent au public, de toutes les manières possibles, les clés de sa compréhension.

Pendant 9 jours et dans 9 lieux, la musique se déploiera donc dans Cracovie à travers un « in » : les Grands Concerts et les Dormitio, et un « off » : Dans l’Oreille du Peintre, les Listening Keys et les Keyboard Days – ce sont au total 36 évènements que j’ai imaginés : 19 concerts et 17 masterclasses, rencontres, conférences, workshop… qui s’enchaîneront du 24 mars au 1er avril.

Patrimoine musical et architectural : c’est sur ce socle que reposera la programmation. Le public y retrouvera les œuvres majeures du répertoire et les artistes fameux de notre époque dans la série des Grands Concerts, qui sera inaugurée par Jordi Savall le 24 mars avec sa Passion selon Saint Jean dans l’acoustique idéale de la grande salle de concerts de l’ICE. Les mélomanes seront aussi invités à découvrir de nouveaux lieux dans le cadre de Misteria Paschalia : un concert de musique judéo-séfarade sera notamment donné dans la Vieille Synagogue à Kazimierz, la plus ancienne de Pologne, en signe d’ouverture aux différentes cultures de Cracovie. Dans l’église de la mine de sel de Wieliczka, nous mettrons le public au défi ludique de découvrir, parmi des œuvres de Bach et de ses contemporains, une pièce composée par l’intelligence artificielle, où Patrick Ayrton dirigera solistes et musiciens d’Arte dei Suonatori… Dans la basilique Sainte- Marie de Cracovie, nous ferons le parallèle entre la restauration toute récente du retable de Wit Stwosz, chef d’œuvre de l’art sacré et l’un des plus grands retables gothiques au monde, et la restauration – en quelque sorte, c’est-à-dire la recréation – de Vêpres à la Vierge de Monteverdi testamentaires, principalement extraites des œuvres de son dernier recueil, les Selva morale. Ces Vêpres Testamentaires, qu’on peut dater de 1643, seront données par le Poème Harmonique, solistes chœur et orchestre, et répondront aux Vêpres de 1610 du même Monteverdi, qu’interpréteront l’ensemble La Tempête et son chef Simon-Pierre Bestion.

En contrepoint des Grands Concerts, nous inviterons le public à découvrir trois solistes internationaux du clavecin dans une série de récitals nocturnes consacrés aux points de rencontre entre Bach et les siècles qui l’ont précédé. Bach et le XVIe siècle avec Pierre Hantaï, Bach et le XVIIe siècle avec Justin Taylor, Bach et le XVIIIe siècle avec Carole Cerasi : cette série Dormitio (en hommage à la dormition de la Vierge) sera l’occasion d’une écoute spirituelle de ce répertoire instrumental, à la lueur des bougies, dans l’église de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge-Marie.

La fête de Pâques prend son sens avec ce qui la précède – Carême, et période de Carnaval où fleurissaient, à l’époque baroque, les divertissements et les opéras. Pour illustrer cette richesse, un « off » du Festival se distinguera des concerts traditionnels du « in ». À travers les Keyboard Day : pendant trois jours, le Palais Potocki, sur la plus vieille place de Cracovie, ouvrira ses portes pour montrer ce que la facture instrumentale a de plus beau en matière de clavier. Une trentaine d’instruments seront exposés, par des facteurs de claviers, et récitals, conférences, workshop, masterclasses feront de ce Palais pendant trois jours des folles journées du claviers, auxquelles participeront Jean Luc Ho, Diego Ares, Patrick Ayrton, Maciej Skrzeczkowski, Justin Taylor, Lucie Chabard, Corina Marti, Marcin Świątkiewicz, les facteurs d’instruments, les étudiants des conservatoires… Pour la première fois en Pologne, clavicordes, virginal Mother & Child, clavecins espagnols, clavicytherium, piano-forte, clavecin-luth et bien d’autres, seront à l’honneur !

Car comprendre, c’est apprécier : et la musique est un art qui parle à tous, mais que le grand public ne connaît qu’intuitivement et pour lequel il a besoin de clés d’écoute pour mieux en jouir. Avant chaque grand concert, un musicien donnera ces clés, en jouant des passages de ces œuvres au clavecin et en les expliquant - en offrant au public, vingt minutes avant le concert, les Listening Keys.

Dans l’Oreille du Peintre... Les musées de Cracovie regorgent d’œuvres majeures dont la connaissance enrichit l‘écoute du répertoire baroque. Les salles majestueuses du Château de Wawel seront investies par la musique : outre un Sépulcre viennois inédit de 1680 du compositeur Ziani redécouvert par Les Traversées Baroques que dirige Etienne Meyer et qui sera donné dans la salle des Senateurs, la musique se déploiera dans différentes salles du château, en prélude à ce Sépulcre, le Vendredi saint. Et un moment unique sera proposé à quelques spectateurs privilégiés au musée Czartoryski : passer une heure dans l’intimité de deux chefs d’œuvres de la peinture occidentale - de Da Vinci et de Rembrandt - en les replaçant dans leur contexte musical de création. Écouter les frottoles de Tromboncino interprétées à la harpe par Sara Agueda : découvrir ce qu’a pu entendre le grand Leonardo en 1488 à Milan quand il peint « la Dame à l’hermine », pour pénétrer mieux dans son époque, dans son œuvre, donc dans la force émotionnelle qu’il peut dégager - c’est découvrir un autre visage, musical, de Da Vinci. 

VINCENT DUMESTRE

Le programme détaillé et la réservation des billets (à partir du 26 janvier 2024) sur https://misteriapaschalia.com/

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Office National Polonais de Tourisme
10 rue Saint-Augustin
75002 Paris
tél.: 01 42 44 19 00