Warsaw -2.2 ºC
Nous contacter

 

Torun_duzezdjecie

Joyau de l’UNESCO grâce à la richesse de son patrimoine architectural, capitale mondiale des pains d’épices, lieu de naissance de Nicolas Copernic, la ville de Torun est l’une des deux capitales de la voïvodie de Cujavie-Poméranie, c’est l'un des centres culturels et touristiques les plus importants de Pologne ...

Déjà au XVe siècle le chroniqueur polonais Jan Długosz s’émerveillait devant la ville. Il a écrit : « Toruń avec ses bâtiments magnifiquement décorés et les toits couverts de tuiles en terre cuite brille si merveilleusement que peu de villes peuvent l’égaler en beauté et en splendeur. » La ville a été fondée au XIIIe siècle par les chevaliers teutoniques. A l'origine Toruń était située dans un endroit qui subissait des inondations régulières. Pour cette raison, comme elle a été indiquée dans les chroniques de l’ordre, Toruń fut déplacée plus au nord et très rapidement les deux villes se sont développées : ancienne et nouvelle avec entre elles un château construit par les chevaliers teutoniques.

Cité des anges et de la paix

L'existence de ces deux villes est visible sur le plan actuel de Torun. On y distingue la Vieille Ville que prolonge la Ville Nouvelle. Au milieu de la place du Marché de la Vieille Ville se dresse le monumental Hôtel de ville construit en brique rouge. Au-dessus de sa porte est suspendu un symbole de la ville : un ange tenant une clé et une porte à trois tours. Un observateur attentif remarquera qu’une partie de la grande porte reste ouverte et une autre fermée. Quelle en est la raison? L’explication est vite trouvée : « pour l'ennemi féroce, les portes de la ville sont fermées, tandis que l'autre moitié est ouverte aux invités. " Le Musée régional y fut installé en 1958. L’ancienne salle de conférence accueille des concerts.

Torun est également connue comme une ville de paix: deux traités de paix mettant fin aux guerres polono-teutoniques y ont été signés, en 1411 et 1466. En vertu de ce dernier traité, Toruń est devenue une ville appartenant au Royaume de Pologne.

… Et de nombreux animaux bizarres

En se promenant dans la ville, on risque de tomber sur quelques animaux ou plutôt leurs représentations sculpturales liées avec les légendes et les traditions de Torun. Près de l’Hôtel de Ville se trouve une fontaine à grenouilles ; si on leur caresse le dos, le bonheur est garanti. Au même endroit en soulevant la tête, on peut apercevoir un chat noir sur le toit d’un des immeubles. C’est le défenseur de Toruń. Pas loin de là, les promeneurs peuvent être surpris en tombant sur un âne. Son histoire est liée avec un ancien lieu de châtiment prévu pour des gardiens désobéissants. Une statue avec une histoire plus agréable se trouve de l'autre côté de la place, près d’un réverbère. Filuś, le chien aux oreilles battantes, est assis là, le chapeau melon de son maître dans sa bouche. On dit que si vous vous caressez sa tête, vous deviendrez plus sage, et si vous attrapez sa queue, vous aurez de la chance en amour.

Gothique omniprésent

L'emplacement stratégique de Toruń sur la Vistule, depuis sa création, a eu un impact considérable sur son développement économique. A la fin du 13e siècle Toruń surnommée la « reine de la Vistule », intègre la puissante Ligue hanséatique. Les traces de cette appartenance sont visibles en se promenant le long de la rue Szeroka, dans laquelle les armoiries des villes avec lesquelles Toruń faisait du commerce ont été astucieusement intégrées. Dans le passé, la richesse de la ville se manifestait par ses murs défensifs, ses hôtels de ville, ses maisons bourgeoises et ses nombreuses églises. Aujourd'hui, de nombreux témoins de ce riche passé et de la gloire d'autrefois sont toujours visibles et on peut les admirer lors d’une promenade dans la ville historique de Toruń. Les portes, les murs et les églises de la ville n'ont pas tous résistés aux ravages du temps et de l’histoire, mais ce qui reste est plus que suffisant pour satisfaire les visiteurs les plus exigeants.

La ville natale de Nicolas Copernic

Un des nombreux marchands venant de Cracovie à Torun s’appelait Nicolaus Copernicus. Il y est venu pour s’installer dans cette ville riche. C’est là, qu’est né le 19 février 1473 son fils Mikolaj, un des quatre enfants de la famille. On ne connaît pas l’endroit exact de la naissance de ce grand astronome. Par contre on sait que son baptême a eu lieu à la Cathédrale des Sts-Jean. Du haut du clocher, on aura un point de vue saisissant sur la ville et le fleuve. L’itinéraire qui mène sur les pas de Copernic à Torun mène au musée Nicolaus Copernicus, qui occupe deux maisons gothiques du XVe siècle, aux numéros 15/17 de la rue… Kopernika. Cette visite est incontournable. Sur plusieurs niveaux une exposition évoque la vie et l’œuvre de l’astronome à travers une collection de documents et d’objets. Dans une salle se trouve une maquette de la ville du XVe s. Dans le bâtiment de gauche on découvre l’intérieur d’une maison gothique reconstituée avec sa cuisine et d’autres pièces dans lesquelles on peut voir de nombreux portraits de Nicolas Copernic.

La Ville du pain d'épices

Toruń est également connue pour son sublime pain d’épices, qui constitue une partie importante du patrimoine de la ville. La recette du « Piernik Torunski » attestée dès le 14e s. et longtemps restée secrète, n’a été dévoilée qu’en 1725 dans un ouvrage médical. Membre de la Ligue hanséatique, Torun avait un accès facilité aux épices nécessaires pour préparer la pâte du pain d’épices. La ville disposait aussi d’un miel de grande qualité et de farine d’importation, les trois principaux ingrédients. De formes variées et ouvragées avec soin, les pains tirent leur goût et leur craquant d’une longue maturation en cave. C'est ici, sous les yeux vigilants de maîtres boulangers, que les visiteurs peuvent acquérir des connaissances de fabrication autrefois très secrètes. Dans les arômes d'épices, on peut faire soi même du pain d'épices et l’emporter en souvenir. À Toruń, il y a plusieurs ateliers de fabrication de ce trésor de Toruń. Les plus importants se trouvent au Musée du pain d'épices de Toruń et au Musée vivant du pain d'épices.

Forteresse de Torun

Toruń est une ancienne forteresse. Ses murs médiévaux comportaient 12 portes, plus de 60 donjons et deux barbacanes. Le donjon le plus célèbre est la tour penchée. Cette tour carrée du 13e s. fut convertie en prison en XVIIIe s. avant de devenir une maison d’habitation. Même si son aspect penché est dû à un affaissement de terrain, plusieurs légendes évoquent d’autres raisons expliquant cette forme bizarre : une des légendes dit que le penchant de la tour est une punition infligée aux chevaliers teutoniques pour leurs péchés. Une autre raconte que c’était une punition pour la ville qui vit naître Copernic, l’astronome aux théories hérétiques. On a là l’occasion de faire une preuve de sa conscience tranquille. Il suffit de se tenir sous la tour avec des talons, le dos et la tête contre le mur, les bras tendus devant. Celui qui réussit cette épreuve sans tomber montre qu’il est vertueux... 
La partie la plus ancienne et préservée des anciens remparts de la ville se trouve du côté de la Vistule et comporte trois portes qui menaient autrefois dans la ville. Au 17ème siècle, lorsque les forces suédoises étaient une menace, de magnifiques bastions ont été construits autour de Toruń. Deux siècles plus tard, les autorités prussiennes encerclèrent la ville d'un anneau de fortifications d'environ 22,5 kilomètres de circonférence. Lors de l’édification de cette forteresse, environ 200 structures défensives ont été construites sur les deux rives de la Vistule, dont une quinzaine de forts. Pour les moins disciplinés, une visite au Fort IV est obligatoire, un soldat prussien y enseigne l’ordre et la bonne conduite…

Torun et les chevaliers Teutoniques

Un endroit particulier, constituant une fortification à part au Moyen Âge, était le Château des chevaliers Teutoniques. Conçu sur un plan en fer à cheval, sa construction a commencé au 13ème siècle, pour en faire le siège de l’autorité teutonique. C’était le premier château teutonique sur la rive droite de la Vistule. En 1454 il est pris et détruit par la population révoltée contre la domination de l’ordre et l'abus de leur pouvoir. Aujourd’hui, ses ruines se répartissent sur un espace vert ouvrant sur le fleuve.

Toruń royal

Aussi bien à l'époque teutonique que polonaise, Toruń a accueilli à plusieurs reprises les rois polonais. À la fin du mois de mai 1404, lors de la visite du roi Władysław Jagiełło, il y a eu un événement décrit par le chroniqueur de l’époque Jan Długosz : "En outre, pendant ces trois jours, le roi polonais Władysław s'est rendu avec le Maître de Prusse dans les rues de Toruń pour voir l'emplacement de la ville, lors de cette visite une cuisinière a renversé sur le roi Władysław de l'eau de vaisselle. Capturée sur ordre du Maître et condamnée à la noyade, elle a été sauvée grâce à la gentillesse du roi. " 
L'invité le plus fréquent de Toruń, cependant, était le roi Kazimierz Jagiellończyk, qui a visité Toruń 16 fois, il y a passé 14 mois au total.

Le meilleur de Toruń ...
En 1500, une cloche a été accrochée dans la tour de 52 mètres de l'église Saint-Jean-Baptiste et Saint-Jean l'Évangéliste. Surnommée «Tuba Dei» - la trompette de Dieu, c'était la plus grosse cloche de tout le royaume de Pologne à l'époque. Pesant plus de sept tonnes, elle mesure deux mètres de hauteur et plus de deux mètres de diamètre. En grimpant le clocher on peut voir la cloche de près, sa taille est vraiment imposante. Du côté de la Vistule, sur la même tour se trouve la célèbre «horloge des radeaux» originale ; elle n'a qu'une seule aiguille.

Pour vraiment apprécier le panorama de la ville dans toute sa splendeur, on peut soit faire une excursion en bateau sur la Vistule, soit traverser le pont jusqu'à la rive gauche, où il y a une terrasse d'observation spécialement prévue. Ce panorama est considéré comme l'une des merveilles de la Pologne. L’inscription de la vieille ville de Toruń sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 4 décembre 1997 a été due à la "reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle" de la vieille ville de Toruń. C'est un site incontournable.

En savoir plus sur le portail touristique de Toruń :

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Office National Polonais de Tourisme
10 rue Saint-Augustin
75002 Paris
tél.: 01 42 44 19 00