Warsaw 0 ºC
Nous contacter
Silésie

La cuisine silésienne est influencée par la cuisine allemande, tchèque et polonaise et enrichie par la cuisine de Kresy dans la région d'Opole et de Basse-Silésie grâce à la vague de réinstallation des Kresowiaks dans les territoires dits récupérés après la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, en dehors des plats traditionnels silésiens, comme śląskie niebo ou śląskie kołocze, la cuisine de ces régions est représentée par des spécialités de la région de Kresy comme le chou farci au gruau – gołąbki z kaszą, pieróg postny ou la boisson kandybał.

La Silésie se distingue sans doute par ses sites historiques et ses merveilles de la nature mais surtout par sa cuisine exceptionnelle avec une nomenclature très originale qu'on ne trouvera pas dans d'autres régions.

Pour les visiteurs venus des autres régions, dire krupniok au lieu de kaszanka, żymlok au lieu de kiszka bułczana, presswurstem au lieu de salceson ou encore leberwurstem au lieu de wątrobianka semble plutôt bizarre. Ici, on appelle les pâtes – nudle et la salade de pommes de terre – kartoffelsalat, le chou devient pańczkraut et ciaperkapusta, et le chou-rave – oberiba. Parmis les soupes silésiennes traditionnelles, on peut citer wodzionka, geremuszka ou siemieniotka. En ce qui concerne les friandises, les plus connues sont : makówki, molcka et śliszki de fruits secs, les gâteaux emblématiques de la Silésie kopa, jeż ou kretowina et le dessert szpajza.

La cuisine de Haute-Silésie, à savoir la roulade de bœuf, les boulettes de Silésie et le chou modro kapusta, est une cuisine minière que l'on prépare depuis des siècles pour le repas du dimanche. Bien que les mines de charbon soient de moins en moins nombreuses, la tradition de la cuisine minière en Silésie est toujours cultivée. C'était une cuisine riche en calories et consistante car les mineurs qui travaillaient sous terre méritaient un repas énergétique, au moins une fois par semaine – le dimanche. Ainsi, les boulettes de viande très populaires – karminadle, les lapins d’élevage et les filets de porc farcis d'œufs durs – jaskółcze gniazda sont encore consommés de nos jours. Au cours de la semaine on servait souvent des potées – ajntopf.

Il ne faut pas oublier que la cuisine de la voïvodie de Silésie ce n'est pas seulement la cuisine minière. Vous trouverez dans les différentes parties de la région des plats locaux bien spécifiques. Parmi ces plats, on peut distinguer la cuisine de montagne Beskid, qui offre kwaśnica, moskole ou des fromages de chèvres, la cuisine jurassique ou de Zagłębie, ainsi que la cuisine juive avec son ciulim lelowski.

La région d'Opole est spécialisée dans la fabrication de biscuits à l'anis tandis que le halva au sésame est le produit emblématique de l'usine « Odra » de Brzeg, tout comme la vodka crème. Tous les deux sont rattachés à Spółdzielnia Mleczarska à Olesno. La Basse Silésie peut vous surprendre avec sa spécialité – pierogi aux cous d'écrevisse.

Les touristes qui visitent la région de Silésie peuvent emprunter des sentiers culinaires balisés pour choisir les endroits intéressants. Les sentiers culinaires en Basse-Silésie : Smaki Dolnego Śląska (saveurs de Basse-Silésie), Opole bifyj dans la région d'Opole (dans le dialecte silesien bifyj signifie le buffet) et Śląskie smaki (Saveurs silésiennes) dans la voïvodie de Silésie vous serviront de guide.

La plupart des endroits sur les sentiers culinaires sont situés à l'intérieur des châteaux, des palais, des installations post-industrielles, des hôtels et des centres de loisirs. Il est conseillé de les visiter lors des événements culinaires qui sont très nombreux au cours de l’année.

Plus d'articles

Basse Silésie - (Dolny Śląsk) Silésie - (Śląsk)Région d'Opole - (Opolskie)

Nos ambassadeurs

Je souhaite recevoir la newsletter