1 EUR = 4.26 PLN

Avec ses 1047 km, la Vistule est la plus longue rivière de Pologne. Elle n’est pas seulement la voie navigable la plus importante de cette partie de l’Europe, mais également une artère stratégique autour de laquelle la vie de cette région s’est concentrée depuis plusieurs milliers d’années.

Le long de la Vistule sont nées de nombreuses villes. Trois d’entre elles sont même à l’inventaire de l’UNESCO. Deux sont des capitales de la Pologne, l’ancienne et l’actuelle : la surprenante Cracovie et son architecture renaissance unique ainsi que Varsovie relevée des ruines de la seconde guerre mondiale. La Vistule, ce sont encore de nombreux itinéraires touristiques, des attractions surprenantes pour tout ceux qui cherchent des voyages non conventionnels, riches en découverte active de nouvelles sensations.

D’un torrent montagnard à Cracovie, capitale royale

La Vistule prend ses sources au pied de la Barania Góra (Mont aux Moutons), dans le Beskide Silésien. La ville la plus importante de cette région est Wisła, qui porte le même nom que la rivière.

Les touristes viennent ici non seulement pour les paysages prodigieux ou les randonnées en montagne mais également pour Adam Małysz, légende du saut à ski, justement originaire de Wisla et qui y fit ses premiers pas sportifs. De là, la Vistule coule vers Cracovie.

C’est la ville polonaise préférée des touristes du monde entier. Ville des rois, ville de profonde tradition, à la gastronomie mémorable, aux innombrables monuments, dont les plus mémorables sont le Château du Wawel, la Halle au drap et l’église Sainte-Marie.

Elle possède bien d’autres joyaux, qu’il n’est nécessaire de présenter tant Cracovie est depuis de nombreuses années un must des destinations touristiques depuis le monde entier.

Cracovie s’enorgueillit de son histoire bariolée et multiculturelle ainsi que de son atmosphère inimitable. Ce n’est pas par hasard qu’elle a été reconnue ville de la littérature par l’UNESCO.

Elle est bien la ville natale de deux éminents poètes et prix Nobel : Wisława Szymborska et Czesław Miłosz. Cracovie est aussi la ville de Roman Polanski ou d’Henryk Siemiradzki. Le premier est un réalisateur de films de réputation mondiale, le second est un peintre du XIXe siècle dont les « torches de Néron » ont inspiré Henryk Sienkiewicz pour son « Quo Vadis ».

Une artère qui irrigue toute l’Histoire de la Pologne

Puis la Vistule atteint Sandomierz, une des plus belles et des plus anciennes villes polonaises. En raison de sa position stratégique sur sept collines elle fut nommée la « Rome polonaise ». Le sort ne fut pas tendre avec elle. La ville fut attaquée au XIIIème siècle par les Mongols, puis les Suédois, lors du célèbre « déluge » du XVIIe siècle, détruisirent de fond en comble le château qui dominait la ville.

C’est par miracle, malgré une histoire aussi tourmentée, que plus de 120 monuments de l’architecture de diverses époques s’y sont conservés. Une des principales attractions sont ici les souterrains que permet de visiter un itinéraire touristique très populaire.

À peu de distance de Sandomierz se trouve Kazimierz Dolny, considéré comme une des plus jolies petites villes de Pologne. Ce joyau de la renaissance polonaise a échappé par miracle aux ravages de tant de guerres et séduit par son charme depuis de nombreuses décennies.

Les artistes viennent en foule justement dans cette petite ville, à la recherche de l’inspiration dans le dédale de ses ruelles ou à l’ombre de ses splendides résidences. Les ruines romantiques de son château surplombent la ville, complétant le paysage pittoresque de ce coin unique de la carte de la Pologne.

Vers Varsovie

De Kazimierz Dolny, la rivière se dirige vers Varsovie. Tout a sans doute été déjà écrit sur la capitale de la Pologne. On peut l’aimer, on peut ne pas la supporter, il est pourtant difficile de passer près de cette ville avec indifférence. Chacun y trouvera quelque chose à son goût – ici se trouvent les plus importants musées polonais, ici sautent aux yeux restaurants élégants, magasins extravagants des plus grandes marques mondiales mais aussi les recoins les plus romantiques. L’histoire de Varsovie est inséparable de la Vistule.

Varsovie est une ville de l’UNESCO. On dit que Varsovie, telle un phénix, a su renaître de ses cendres. Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands ont totalement détruit l’ensemble de la ville.

L’occupation nazie dura cinq ans et fut l’une des plus cruelles. Plus de 200 000 habitants de la ville périrent. En 1943, éclata le soulèvement du ghetto de Varsovie. Il fut écrasé dans le sang par les Allemands, tout comme l’Insurrection de Varsovie en 1944.

La ville avait été à ce point totalement détruite que sa vieille ville fut reconstruite à partir des tableaux du peintre italien de l’époque classique Bernardo Belloto qui avait séjourné dans la capitale de la Pologne durant de longues années.

Aujourd’hui, la capitale de la Pologne suscite l’admiration par son ampleur, son ouverture et sa modernité.

Nature et thermalisme

Situé plus loin au nord, dans la vallée de la Vistule, Ciechocinek est l’une des plus célèbres stations thermales polonaises. Pratiquement tout le monde connaît, sur la carte du tourisme thermal européen, ses tours d’évaporation historiques. Un microclimat exceptionnel associé à des bains de saumure, de soufre et de tourbe offre un effet bienfaisant contre les affections des organes locomoteurs ainsi que des voies respiratoires.

Mais il ne faut pas venir à Ciechocinek seulement pour se refaire une santé – la ville est également célèbre pour son architecture exceptionnellement belle ainsi que pour ses nombreuses attractions culturelles.

Sur les pas de Copernic

Enfin Toruń, baptisée la « perle du Nord », est l’une des villes historiques les plus fréquemment visités par les touristes en Pologne. Elle est célèbre en tant que ville natale de l’immense astronome Nicolas Copernic et est connue depuis le Moyen Âge comme un centre commercial et artisanal sur la Vistule. Elle attire par l’authenticité de sa vieille ville gothique et renaissance, intacte depuis plus de 700 ans, inscrite à l’inventaire de l’héritage mondial de l’UNESCO. On peut aussi goûter ici ses extraordinaires massepains devenus, à l’égal de Copernic, un incontournable symbole de la ville. Dans l’histoire de Toruń, la Vistule joue un rôle important – c’est grâce à elle que la ville pouvait appartenir à la Hanse baltique.

Gdańsk et la Baltique

Nous achevons à Gdańsk notre randonnée dans les villes les plus curieuses des bords de la Vistule. C’est aussi une ville marquée par l’histoire particulière de la Pologne et de l’Europe. Elle fut un prétexte à l’éclatement de la seconde guerre mondiale. Elle fut le berceau de Solidarność.

C’est ici que naquit un mouvement social qui aboutit au renversement du communisme en Pologne et par voie de conséquence dans toute l’Europe. C’est à proximité de Gdańsk que se trouve une des embouchures de la reine des rivières polonaises.

Cette place-forte rebelle fascine les hôtes qui la visitent depuis des siècles. Son histoire tourmentée et riche d’inspiration, ses monuments magnifiques ainsi que sa riche vie culturelle attirent toujours aujourd’hui les touristes comme un aimant. Tout le monde connaît bien sûr sa caractéristique fontaine de Neptune et il suffit sans doute de flâner sur sa magnifique esplanade Długi Targ pour s’abandonner sans réserve à la magie de ce lieu exceptionnel.

Gdańsk est la ville de Lech Wałęsa, illustre prix Nobel polonais et de l’écrivain Gunther Grass, auteur du célèbre roman « Le Tambour ».

Parcourir une histoire bouillonnante, une nature splendide, une culture unique.

Suivre la Vistule, c’est découvrir l’histoire de la Pologne, de magnifiques monuments, une culture d’une immense diversité. C’est un voyage parmi les attractions touristiques de l’un des grands pays d’Europe, mais grâce à un autre regard que d’habitude. Grâce à la reine de ses rivières.

Planifiez votre voyage

Planifier un voyage
Combien de personnes?
1
Pour combien de temps?
2 jours

Je souhaite recevoir la newsletter

Notre adresse

Organisation Polonaise de Tourisme à Bruxelles
Av. de la Renaissance 20 bte 25
1000 Bruxelles

Ouvert au public du mardi au jeudi, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00