Warsaw 25 ºC
Nous contacter

Mariakerk hoogaltaar.jpg

A la longue liste des raisons de visiter la ville royale de Cracovie, on vient d’en ajouter une autre. Après plus de six ans de travaux de recherche et de conservation, la rénovation du célèbre autel de l'Assomption de la Vierge Marie de Veit Stoss dans la Basilique de la Sainte Vierge Marie est enfin terminée.  Grâce à cette rénovation, qui a été précédée par des recherches et des conseils d'experts, l'un des monuments les plus célèbres de Pologne a retrouvé sa splendeur et son éclat que les habitants de la Cracovie médiévale pouvaient admirer.

La restauration du monument du 15-ième siècle a nécessité d'importants travaux de recherche et de conservation qui ont débuté en septembre 2015. Le travail de conservation a été précédé d'un inventaire complet du retable par scanner à l’aide d’un  laser 3D. Les recherches et l'expertise acquises au cours de ces travaux ont permis de préparer une documentation qui sera également utile pour les rénovations futures.

L'autel, qui se trouve dans l'église mariale, a été réalisé par Veit Stoss (Wit Stwosz), un sculpteur  venu de Nuremberg à Cracovie dans les années 1477-1489. C'est l'une des œuvres les plus remarquables de l'art gothique en Europe.

L'autel mesure 13 mètres de haut et 11 mètres de large. La surface totale de la partie décorative est de  866,52 m2. Les figures, dont plus de 200 sont visibles sur l'autel, sont sculptées en tilleul massif. L'ensemble de la construction est en chêne et le l’arrière fond en mélèze. L'œuvre de Veit Stoss est une œuvre dite en cinq parties, c'est-à-dire une construction composée de cinq parties. Il se compose d'un "cabinet" d'autel (d'où son nom - "l'autel du cabinet") et de deux paires d'ailes latérales - deux mobiles et deux immobiles. Dans la partie centrale, les figures sont sculptées en bois massif, tandis que les ailes latérales, tant intérieures qu'extérieures, sont sculptées en bas-relief. La scène centrale montre la Vierge Marie qui s'endort - c'est-à-dire meurt paisiblement - dans les bras de Jacques l'Ancien, entouré des douze apôtres. Au même moment a lieu son Assomption vers le ciel, que l'on peut voir au-dessus de la scène principale. Au sommet de l'autel, nous pouvons voir le couronnement de la Mère de Dieu en tant que Reine du Ciel et de la Terre et de chaque côté de cette scène, les saints patrons de la Pologne - Saint Stanislas et Saint Adalbert. Dans la prédelle (la partie inférieure, sur laquelle le corps principal repose), l'arbre de Jesse ou l'arbre généalogique de Marie, est représenté. Les ailes latérales de l'autel ouvert représentent les six vertus de la Mère de Dieu. En partant du haut, à gauche, on voit l'Annonciation, la Nativité avec l'Adoration des bergers et l'Adoration des Rois Mages. Sur la droite, nous avons la Résurrection, l'Ascension et la Pentecôte.

Kosciol Mariacki_570.jpg

On suppose que le caractère unique de l'œuvre de Veit Stoss est également lié à la combinaison particulière du sacré et du profane. Les robes dorées des apôtres apparaissent ici à côté des vêtements de tous les jours portés dans la Cracovie médiévale. Les sublimes scènes religieuses dépeignent la vie quotidienne de la bourgeoisie de Cracovie de l'époque.

Au cours de son histoire, l'autel a fait l'objet de plusieurs opérations de conservation et de restauration qui ont entraîné des changements et des transformations mineurs. Selon les restaurateurs, ils ont réussi à retrouver la coloration originale - tant des figures que du fond dans les parties de l'œuvre.

Auparavant l’autel n'était ouvert que pendant les principales fêtes religieuses, de sorte que les fidèles ne pouvaient voir que les ailes fermées de l'autel. Actuellement, il est ouvert tous les jours entre 11h50 et 18h00.

L'église Sainte-Marie, la Halle aux Draps et la Tour de l'Hôtel de Ville sont les monuments les plus importants de la Vieille Ville de Cracovie qui, avec la colline du Wawel et les quartiers de Kazimierz, ont fait partie des 12 premiers lieux au monde à être inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1978.

 Plus d'infos : La basilique Sainte-Marie à Cracovie (www.mariacki.com)

KRAKOW-MAŁOPOLSKA Jeux Européens 2023.KrakówEtoile Michelin pour le restaurant Bottiglieria 1881Malopolska, la terre natale de Karol Wojtyla, Pape Jean-Paul IIItinéraire de l'architecture en bois de la région de Malopolska

Nos ambassadeurs

Je souhaite recevoir la newsletter