1 EUR = 4.26 PLN

Recettes de cuisine

Potrawa_540.jpg

La cuisine polonaise offre une multitude de plats préparés selon des recettes perfectionnées durant des siècles.

Hors-d’œuvre et entrées les plus populaires : les harengs, préparés selon des recettes variées, notamment à la crème fraîche, à l’huile, avec des oignons et pommes hachées.

Les soupes sont aussi très appréciées en Pologne : bortch, à la betterave potagère et aux raviolis farcis de champignons, chlodnik, soupe froide aux betteraves cuites avec du veau, concombre, oeufs durs et fenouil, zurek, soupe à la farine de seigle.

Les plats traditionnels : bigos, le plus réputé des plats de l’ancienne cuisine polonaise : viande de bœuf,  choucroute, chou frais avec un supplément de pruneaux, de champignons secs et de condiments variés, zrazy, rouleaux de bœuf farcis accompagnés de sarrasin, pierogi, boulettes de pâtes farcis de viande, de champignons ou de fromage blanc.

Enfin, tout un assortiment de pâtisseries à la crème et aux fruits, des gâteaux au fromage (sernik), le gâteau au pavot (makowiec), beignets garnis de confiture (paczki), le pain d’épices (piernik) complétera le repas.

En ce qui concerne les boissons, la Pologne est réputée pour ses eaux-de-vie fortes, et notamment ses vodkas, comme la «Polonaise» ou la «Zubrowka». Cette dernière doit son arôme inimitable à une herbe qui ne pousse que dans la forêt de Bialowieza

En Pologne c'est vraiment une recette basique de tous les foyers. Le knèdle est la version yiddiche de l’allemand knödel, qui signifie „boulette“ mais qui est masculin.
L’oie appartient aux images les plus reconnaissables de la cuisine polonaise. Une fois sur la table, l’oie, l’oie rôtie, constitue une attraction extraordinaire, surprenant aussi bien par son chic que par sa saveur. 
Un gâteau typique de la gastronomie polonaise contemporaine. Elle fait penser malgré tout à l’époque du communisme (1948-1989), quand elle était extrêmement populaire dans pratiquement tous les cafés et toutes les pâtisseries.
La soupe est un plat qui tient une place importante dans la cuisine de bien des pays. La cuisine polonaise ne fait pas exception. La Grzybowa, soupe aux champignons, est traditionnellement préparée, surtout en automne, avec des champignons frais comme les bolets ou les lactaires délicieux.
Voici une recette de beignets polonais, les paczki (à prononcer Pounchki). Il faudra vous armer de patience car la préparation prend du temps, mais le résultat en vaut la peine. Ces beignets peuvent être également servis fourrés de crème de quetsches, produit typiquement polonais.
Ce plat réunit à merveille les trois plus intéressants dons de la nature polonaise : les poissons pèchent dans les lacs aux eaux libres de toute pollution, les champignons cueillis dans les forêts impénétrables et les écrevisses attrapées dans les eaux de plus en plus propres des rivières.
Hautes en couleur et inspiratrices sont les traditions culinaires de la Silésie minière, province ou se mêlaient depuis des siècles les influences allemandes, autrichiennes, tchèques et polonaises évidemment.
Le bigos polonais doit être prépare avec de la choucroute traditionnel polonais. Tout commence au moment où nous avons le bouillon cuit sur les légumes d’un jardin biologique et la viande – de préférence bœuf, poule fermière ou gibier, auquel nous ajoutons la choucroute égouttée avec un peu de choux cru coupe en lanières.  
Lorsque le pape Jean-Paul II s’est laisse emporter en juin 1999 à Wadowice, sa ville natale, par une vague de souvenirs nostalgiques, nul ne prévoyait que cela marquait justement un tournant dans l’histoire de la pâtisserie-confiserie polonaise. 
Cette soupe particulière, typiquement polonaise et connue depuis de dizaines de générations, est souvent appelée « soupe de la veille ».
Le savoir-faire de celui qui confectionne les gołąbki consiste à enrouler adroitement dans une feuille de chou bouillie à l’eau une farce faite de viande hachée, d’oignions légèrement dores, de riz cuit à l’eau et de champignons secs cuits à l’eau également. 
La pâte destinée à la confection des pirogues (pierogi) classiques est faite à partir des plus simples éléments constituants : de la farine, de l’eau, des œufs et un peu de sel. En été, les tables polonaises sont embellies par les pirogues aux fruits : fraises, myrtilles, cerise et autres.

PRÉPAREZ VOTRE SÉJOUR

Planifier un voyage
Combien de personnes?
1
Pour combien de temps?
2 jours

Je souhaite recevoir la newsletter